DOSSIER: MERITE SPORTIF

Les Red Lions 60 ans après

Trophée National du Mérite sportif

Philippe Demaret

DOSSIER: MERITE SPORTIF

Les Red Lions 60 ans après

Les Red Lions ont décroché la récompense la plus haute au niveau sportif belge, un Trophée qui ne peut être remporté qu’une seule fois et qui réunit tous les sports.

Pour le hockey, c’est la deuxième fois qu’il est honoré par ce trophée prestigieux. Il est rare qu’une équipe remporte le trophée. L’Union Saint Gilloise l’avait remporté en 1934, le RSC Anderlecht en 1978, les Diables Rouges en 1980, le relais féminin 4x100m en 2007, le relais masculin 4x400m en 2015.


C’était donc en 1959 que le hockey avait remporté le trophée. L’équipe nationale avait frappé les esprits en arrachant un nul 2-2 face à l’Inde lors du tournoi qualificatif pour les Jeux Olympiques à Munich. Ce nul terminait une série de 12 matches sans défaites pour les Diables Rouges. De ce temps-là, les rencontres internationales étaient rares. Tout au plus une douzaine de rencontres par an et encore. Il n’existait pas encore de coupe d’Europe ni de coupe du Monde : seuls les JO étaient au calendrier, avec un qualificatif préalable, et des tournois internationaux de prestige, sur invitation.

9 victoires et 3 nuls

Jusqu’aux années 60, l’Inde et le Pakistan dominaient le hockey mondial. L’Inde avait obtenu l’Or olympique en 28, 32, 36 48, 52, 56 et 64. Le Pakistan l’obtint en 60 et 68. En Europe, c’était l’Allemagne qui dominait. La Belgique terminait en général entre la 7e et la 11e place aux JO.


En 1959, la Belgique participait au tournoi pré-olympique de Munich : elle réalisait l’exploit de tenir l’Inde en échec, de réaliser un nul face à l’Espagne et de battre les autres équipes de sa poule : France, Grande-Bretagne, Suisse. Ce qui valut une qualification pour les JO de Rome. 

Le Trophée National

L’Inde était un mythe : elle était au sommet du hockey mondial. Cet exploit a marqué les esprits. Attribué en fin d’année, le Trophée National du Mérite Sportif voyait deux candidats se détacher : le champion cycliste Rik Van Steenbergen et le hockey. Une ombre planait sur Van Steenbergen, des soupçons de dopage et le comité n’a pas pris de risque : il a attribué le Trophée à l’équipe de hockey.

Les 17 joueurs

Jean-Louis Leclerc, Mic Vandenbemden(+), Pierrot Delbecque(+), Eddy Carbonnelle(+), Jacky Vanderstappen(+), Jean Dubois, Roger Goossens(cap+), Yves Bernaert(+), Jean Pierre Marionex(+), Paul Fayat, André Carbonnelle(+), Robert Lycke, William Hansen, Jacky Rémy, Michel Muschs, André Muschs, Guy Huygens (+)